Le domaine érotique est l’un de ces domaines qui ne connaissent que peu de limites. Seule l’imagination peut mettre un frein à ce qui est faisable. Dans plusieurs cas, la morale doit se poser comme une limite. Les pratiques sexuelles tendent, en effet, à choquer. Les bonnes mœurs sont déjà fortement malmenées. Cela, à cause de l’extension de la liberté. Celle-ci s’exprime sous toutes les formes. La forme sexuelle est la plus controversée et la plus inévitable. La biffle fait partie de ces pratiques controversées. De même que la fellation ou la sodomie, elle est l’une de ces façons de faire l’amour, qui s’éloignent trop de la manière traditionnelle.

Qu’est-ce que c’est ?

La biffle est la contraction des mots « bite » et « gifle ». Par conséquent, c’est le fait de gifler une fille avec son pénis. Certains estiment que la gifle doit être retentissante. D’autres disent qu’elle peut être douce comme une caresse. Dans tous les cas, le principe est de toucher la joue d’une fille avec son organe génital. Grâce à l’égalité des genres, les femmes ont également la possibilité de biffler. Bien sûr, elles doivent utiliser des accessoires. C’est difficile de parvenir à gifler quelqu’un avec son clitoris. La pratique peut varier. C’est-à-dire que le fait de mettre son pénis sur n’importe quelle partie du visage d’une femme, peut être considérée comme une biffle.

Ce qu’on en pense

D’une manière générale, la biffle est mal considérée. L’intérêt, c’est d’asseoir la virilité de l’homme. En général, il s’agit de démontrer la supériorité de l’homme, de par son engin. En plus, la femme est en position de soumission. En soi, la pratique est mal vue. Elle est dégradante, et peut être violente. Pourtant, elle est pratiquée par de plus en plus de jeunes. On ne sait trop si c’est l’attrait de la nouveauté qui les incite à faire ça. Il est vrai qu’elle est intéressante à tester. La biffle ne doit pas obligatoirement faire mal. On peut commencer par frotter l’organe contre la joue. Cette partie du corps étant généralement douce au toucher, la caresse peut s’avérer très excitante. Et comme la joue est assez réceptive, le plaisir est partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench