Comprendre les pratiques sexuelles à travers le monde

Le monde possède ce charme des différences. Chaque population possède sa propre culture. Et chaque culture sait plus ou moins coexister. Même pour les choses les plus banales, comme prendre un bain, chaque culture a ses traditions. Des plus simples aux plus cérémonieuses, presque chaque action fait valoir une façon de faire différente. Le sexe n’échappe pas à cette diversité. Bien que, souvent, la finalité est la pénétration, la manière de parvenir à l’orgasme diffère. De même que les critères de sensualité, ou la définition du meilleur coït.

Aimez-vous le sexe avec ou sans poils ?

La pilosité du sexe fait l’objet d’un véritable débat au niveau de la société, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Elle répond à une question esthétique, une question de sensualité et une question de santé. Si certaines personnes adoptent actuellement pour l’élagage tendance du sexe, d’autres préfèrent l’épilation intégrale. Puis, il y a celles qui préfèrent laisser pousser les poils comme la nature nous les a offerts. Cette tendance est définie par tranche d’âge.

La biffle, une pratique encore très controversée

Le domaine érotique est l’un de ces domaines qui ne connaissent que peu de limites. Seule l’imagination peut mettre un frein à ce qui est faisable. Dans plusieurs cas, la morale doit se poser comme une limite. Les pratiques sexuelles tendent, en effet, à choquer. Les bonnes mœurs sont déjà fortement malmenées. Cela, à cause de l’extension de la liberté. Celle-ci s’exprime sous toutes les formes. La forme sexuelle est la plus controversée et la plus inévitable. La biffle fait partie de ces pratiques controversées. De même que la fellation ou la sodomie, elle est l’une de ces façons de faire l’amour, qui s’éloignent trop de la manière traditionnelle.

fr_FRFrench
fr_FRFrench